Il y a cinquante ans ...

jeudi 20 avril 2006
popularité : 15%

le 7 mai 1956, un camion de l’armée avec, à son bord, des réservistes rappelés, se rend à La Courtine, centre de regroupement avant le départ pour l’Algérie.

Il se trouve bloqué à La Villedieu en Creuse où la population apporte son soutien aux rappelés qui refusent de partir. Pour leur participation à cette manifestation, trois hommes subiront des peines exemplaires : René Romanet, le maire de La Villedieu, Gaston Fanton, l’instituteur de Faux-La-Montagne, Antoine Meunier, un vétéran invalide de la guerre de 39/45.

Depuis sa création en octobre 2001, Mémoire à Vif se bat pour obtenir leur réhabilitation et celle de tous ceux qui ont été condamnés pour leur action en faveur de la paix en Algérie.

Cinquante ans après, il nous semble que le temps est venu de réfléchir sereinement au passé colonial français et de mener une véritable analyse critique de ce passé trop longtemps refoulé qui ressurgit aujourd’hui et avec lui, le racisme, la xénophobie, les discriminations.

Parce qu’elles ont été multiples, les blessures sont toujours à vif. Souhaitons que les 5 et 6 mai, ces mémoires plurielles deviennent mémoires partagées pour « aller plus loin que les frontières qui sont dans nos têtes ».


Documents joints

Ecoutez la suite

Commentaires  forum ferme