Récit des évenements

mardi 25 avril 2006
popularité : 3%

Lundi 7 mai 1956. Cette journée demeurera historique pour la petite gare de...

JPEG - 12 ko

un autorail est stoppé tout freins bloqués...

JPEG - 36.9 ko

Cependant les autorités s’enfoncent de plus en plus...

JPEG - 31 ko

Commentaires  forum ferme

Logo de derbali
mardi 28 août 2007 à 02h59 - par  derbali

JE PENSE QU IL DOIT ETRE UN PEU TARD POUR REPONDRE A VOTRE INVITATION MAIS JE PEUX VOUX CONFIRMER QUE NAITRE DANS UNE EX COLONIE FRANCAISE PARENTS DANS L ARMEE TOUT EST BON POUR QUE LA FRANCE NE LACHE PAS L ALGERIE JE SUIS EDUQUEE COMME UNE EUROPEENE MAIS L INDEPENDANCE EST LA MON PERE CHOISIT DE RESYER EN LGERIE RAISON MILITAIRE RESULTAT JE NE SAIS QUI JE SUIS J AI HONTE D ETRE ALGERIENNE CAR JE LES AI VU PENANT LA GUERRE ET JE SUIS EN FRANCE DEPUIS "30 ans la decolonisation a ruine l avenir de mes 20 anset a cinquante trois ans je ne sais pas encore qui je suis mme derbali

vendredi 27 avril 2007 à 14h28

Bonjour à tous

Je suis étudiante en troisième année de psychologie en région parisienne. Je suis à la recherche d’une personne volontaire pour un récit de vie. Il n’est en aucun cas une pseudo-analyse de qui que ce soit, le but n’est pas de vous analyser. Il n’y aura pas d’interprétation fumeuse ou de psychologie de comptoir. L’objet de mon travail se concentre autour de l’articulation entre histoire individuelle et histoire collective. En quoi un évenement collectif, la guerre d’Algérie, peut avoir des conséquences sur les histoires personnelles de chacun ? Je n’ai aucun a priori et je ne permettrai aucun jugement. D’ailleurs, il y aura droit de regard et de correction sur le dossier terminé. Il ne s’agit pas pour moi de recueillir votre récit et de partir sans vous donner de nouvelle. Vous resterez maître de votre récit : rien ne sera modifié.

L’entretien durera environ 45 min, 1 heure selon les personnes. Ce recit de vie se fera avec le plus grand respect de votre histoire. Il sera bien évidemment ANONYME ET CONFIDENTIELLE.

L’entretien comprend 3 phases : la première où j’explique la signification du récit de vie, et les conditions dans lesquelles cela va se dérouler.

La seconde phase qui sera la plus longue : vous serez invitée à parler spontanément de votre vie. Je prendrai le soin de ne pas vous interrompre. Vous me raconterez ce que vous souhaiterez me raconter, avec des pauses si vous le souhaitez.

la dernière phase où je pourrai me permettre de poser quelques questions, ou approfondir certains propos.

Bien sûr, toute personne qui acceptera l’entretien sera libre de tout arrêter dès qu’elle le souhaite. Il n’y a aucune obligation. Mon but n’est pas de vous forcer à parler. Ce que je recherche, c’est un récit de vie sincère. N’hésitez pas à me contacter sur ma boîte mail melyssah@hotmail.fr

En espérant n’avoir agacé personne, merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

Logo de Mémoire à Vif
lundi 12 février 2007 à 17h39 - par  Mémoire à Vif

Votre message nous a beaucoup touchés et si l’on a tardé à répondre, c’est qu’on était en panne d’internet pour cause de changement d’opérateur. On essaie de continuer à faire vivre cette mémoire, douloureuse, en espèrant que l’on pourra bientôt arriver à un apaisement, ce qui n’est pas facile avec tant de vies et d’espoirs mutilés.

lundi 22 janvier 2007 à 17h57

Je suis ne le 8 Octobre 1956, et vous ne saurais Jamais l’etreinte qu’a eu sur mon coeur la lecture de cet article.
je suis ne dans un village d’Algerie qui s’appelle Kherrata, Un Faux La Montagne de petite Kabylie.
Je tiens a saluer tres bas ce Francais de Bourganeuf et Faux la Montagne qui se sont leves pour dire NON a l’arbitraire et je m’incline heublement a la Memoire de des Romanet, Fanton et autres qui par leur actions ont directement ou indirectement contribue a la construction de mon avenir et celui de mes enfants.