"Marinaleda, un village en utopie" de Sophie Bolze

"Nous sommes l’utopie et nous avons entre nos mains le pouvoir de convertir nos rêves les plus nobles en réalité"
mardi 10 décembre 2013
popularité : 7%

Documentaire France 2009 82 mn

Marinaleda, village d’Andalousie, développe depuis les premières élections libres de 1979 un système social et politique à contre-courant du modèle prédominant. Ses habitants ont obtenu par des actions incessantes 1200 hectares qu’ils exploitent aujourd’hui en coopérative. Cette coopérative, El Humoso, intègre ses propres unités de transformation et commercialise sa production. Le village a développé des formes innovantes de démocratie directe et de mise à disposition de logements très bon marché. Son maire, Juan Manuel Sanchez Gordillo, militant du Collectif Unité des Travailleurs (CUT), y est réélu sans discontinuité depuis 1979. La démocratie directe, la lutte collective, la participation bénévole ont transformé la vie de ses habitants, des paysans sans terre. Une expérience singulière de vie en collectivité avec des valeurs de solidarité, de partage, de bien commun, qui prouve qu’un autre monde est possible, ici et maintenant, en Europe.

En mêlant les images de la vie quotidienne à celles réalisées par les villageois eux-mêmes -fresques murales, films de propagande, télévision locale- le film de Sophie Bolze explore la complexité de cette expérience collective fondée sur la solidarité et le partage. Elle sait à la fois nous montrer comment peut se construire une utopie comme celle-là dans le monde d’aujourd’hui mais aussi à quelles difficultés elle se heurte. Car Marinaleda reste une enclave dans le système néo-libéral. Et les plus jeunes ne partagent pas toujours les valeurs dont une telle expérience est porteuse. « Ici, dit le Maire, personne ne peut se sauver seul ». Un principe pas facile à faire entendre dans un monde où l’individualisme est roi. Mais comme le croit Sanchez Gordillo : « Rêver et lutter toujours, c’est faire tomber les moulins à vent. »

Dernière minute...

Juan Manuel Sanchez Gordillo vient d’être condamné, avec trois autres dirigeants du SAT (Syndicat des travailleurs Andalous), à 7 mois de réclusion pour avoir occupé, durant l’été 2012, le domaine Las Turquillas, propriété publique dont 1000 hectares sur les 1200 étaient laissés en friche.

A plusieurs reprises, le SAT a occupé des terres agricoles à l’abandon pour réclamer leur redistribution aux paysans sans terre. C’est le cas du domaine de Somonte, occupé depuis mai 2012 et où a été créée une coopérative qui cultive des fruits et des légumes revendus sur les marchés locaux des alentours.

Sophie BOLZE (1958/2010)

Assistante monteuse et monteuse son sur plusieurs longs métrages ("Poussières de vie" de Rachid Bouchareb", "Jacquot de Nantes" d’Agnès Varda...), Sophie Bolze était devenue chef monteuse spécialisée dans les films documentaires et a souvent travaillé sur des films engagés ("La photo déchirée, chronique d’une émigration clandestine" de José Vieira, "Au Bled" de Stéphane Le Gall-Viliker...). Cet engagement se retrouvera dans la réalisation de ses deux films sur Marinaleda : "Marinaleda, l’utopie en marche" (26min, 1991) puis "Marinaleda, un village en utopie"