jeudi 21 mai 20h cinéma Le Lido

Débat avec Daniel Mermet, fondateur du site la-bas.org où il anime, chaque semaine, l’émission Là-bas si j’y suite
samedi 25 avril 2015
par  Webmestre
popularité : 18%

Première partie : "Du pain et des roses"

Documentaire 2015 - France - 1h46

Avec la participation d’Howard Zinn, Noam Chomsky, Chris Hedges…

Sons et traduction tournage : Giv Anquetil Archives : Brice Gravelle et Laure Guillot

Musiques : Vincent Ferrand, Fred Alpi, Frank Haderer

Une autre Amérique dévoilée par Howard Zinn défile sous nos yeux. Des histoires peu connues, comme celles du 1er Mai, surgissent du montage d’Olivier Azam et Daniel Mermet. Des personnages de légende comme Emma Goldman et Mother Jones, leur musique, leurs photos et même leurs films nous racontent une autre histoire de l’Amérique. Celle des pauvres immigrés quittant l’Europe pour la terre promise de la liberté. Avec Chaplin-Charlot, le cinéma a déjà l’Homère de cette Amérique. Comme l’auteur de « l’Histoire populaire des Etats-Unis », les réalisateurs du film retrouvent la grande dépossession des Indiens d’Amérique, le pillage colonial, la spéculation sur les terres, les fortunes colossales issues de cette rapine.
La violence de l’esclavage au Sud confrontée à la violence de l’esclavage salarié du Nord dresse un portrait sans complaisance du capitalisme américain du début du XXème siècle et de sa frénésie de profit. Les images de cette guerre, les traces de ces luttes encore vivantes dans les mémoires des syndicalistes se superposent aux images du grand récit hollywoodien. Lieux de mémoire, interviews de syndicalistes et de chercheurs, photos, chansons, films issus de très nombreux fonds d’archives contribuent à une construction originale inspirée par l’histoire américaine et sa grande œuvre sans être une adaptation.

Essai d’histoire par le cinéma, « Zinn, une histoire populaire américaine » n’en est qu’au premier chapitre : « Le pain et les roses ». Découvrir cette fin du XIXème siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale, c’est se hâter de réclamer la suite.

Howard Zinn

il est né en 1922, à Brooklyn, dans une famille d’immigrés. Il est mort le 27 janvier 2010, laissant derrière lui de nombreux ouvrages importants dont l’incontournable "Histoire populaire des Etats-Unis, de 1492 à nos jours" (éditions Agone). Howard Zinn a traversé le 20ème siècle sans se contenter de l’observer.
Formé à la lutte des classes dans les rues du New York de la grande dépression des années 30, jeune ouvrier d’un chantier naval, il s’est ensuite engagé dans la Seconde Guerre mondiale comme bombardier dans l’US Air Force, pour combattre le fascisme en Europe. Bouleversé par le bombardement (inutile) de Royan au napalm et par les conséquences de Hiroshima, il va s’engager toute sa vie contre la logique de guerre qui se masque derrière les bonnes intentions.

Dans l’ambiance du maccarthysme d’après-guerre, Howard Zinn décide de se lancer dans des études universitaires d’Histoire, auxquelles il a accès gratuitement en tant que vétéran. Son premier poste de professeur, il l’obtient au Spelman college, une université d’étudiantes afro-américaines du sud des Etats-Unis. Il prend alors part activement dans les mouvements pour les droits civiques des noirs américains, contre la ségrégation raciale. Il prend part à la résistance non-violente des étudiants, les manifestations, les sit-in, les freedom rides, les procès... La pratique de la désobéissance civile traverse les Etats-Unis des années 50 et 60 marque la pensée de Howard Zinn.

De ses souvenirs d’enfant de la « classe laborieuse » dans le New York des années 30 à l’élection de Barack Obama, l’œuvre de Howard Zinn mêle sa propre expérience et l’histoire populaire, une mémoire qui met sur le devant de la scène les acteurs oubliés de l’Histoire officielle et qui restera comme un modèle de référence pour les générations futures.

Les Mutins de Pangée

Coopérative audiovisuelle et cinématographique de production et d’édition créée en 2005. « Chomsky et Cie », premier film réalisé par Olivier Azam et Daniel Mermet et produit par Les Mutins, est sorti au cinéma en 2008, grâce à l’impulsion d’une souscription publique. Les SMG -Souscripteurs Modestes et Généreux- ont continué à soutenir cette démarche en souscrivant à ce nouveau projet autour d’Howard Zinn. Sans ce soutien public, le projet n’aurait jamais vu le jour.

« Les Mutins de Pangée ont été fondés sur l’expérience acquise jusque-là dans les médias libres et on partage les mêmes goûts pour la mise en valeur des fonds audiovisuels peu connus ou invisibles... On ne fait aucune concession ni aucune prestation institutionnelle…On n’oublie pas les fondamentaux : l’autonomie, la défense de la liberté d’expression, l’émancipation individuelle et collective, l’ordre moins le pouvoir…On travaille comme ça aux Mutins : à la rencontre, au feeling, aux personnalités, aux énergies qui s’agrègent ; ça nous donne une force finalement assez improbable autrement. » Olivier Azam