Programme du 10 novembre 2007

jeudi 4 octobre 2007
popularité : 15%

  • Après-midi - à partir de 15h.30 -. Projection de documentaires et débat. ENTREE LIBRE

20h.30 Concert - Tarif : 9€ (réduit : 7€) -

Les documentaires

ADIEU LA VIE, ADIEU L’AMOUR, LES MUTINERIES DE 1917 AU CHEMIN DES DAMES
Documentaire de Gérard RAYNAL

G. Raynal est décédé en 2006. Il a pratiqué un compagnonnage fidèle avec Armand Gatti. En 1996, il a réalisé Les Sillons de Feu sur des écrivains et poètes au cœur de la guerre de 1915 à 1917. Huit décennies après les "Fusillés pour l’exemple" du Chemin des Dames, le film tente de lever le voile sur un véritable "trou de mémoire national" et pose la question de la liberté de jugement et d’expression du citoyen sous les drapeaux. Grâce à une dérogation exceptionnelle du service historique de l’Armée de terre, les images montrent pour la première fois les documents de la justice militaire et des cours martiales qui seront rendus publics en 2017, soit un siècle après les événements. Ainsi, les dépositions des condamnés à mort jugés pour "crime de révolte" sortent du silence et du secret. Elles font entendre le cri de dignité poussé par des milliers d’hommes qui ne voulaient plus être utilisés comme du "matériel humain".

COMME UNE BLESSURE
vidéo réalisée par les élèves du Lycée Professionnel Marcel Pagnol de Limoges sur le monument aux morts de Gentioux.

Le débat

en présence de :

Jean-Pierre Verney, historien qui est depuis 30 ans une référence sur la guerre de 1914-1918. Ancien chargé de mission au Ministère de la Défense, il a été commissaire de plusieurs expositions nationales sur la Grande Guerre. Ses collections sont parmi les plus importantes de France. Dernier livre paru : La guerre de 1914-1918 en relief : l’album de la Grande Guerre.

Jacques Tardi,

JPEG - 3.4 ko

né en 1946 à Valence, passe ses premières années dans l’Allemagne de l’après-guerre où son père est militaire de carrière.. Son premier album, Rumeurs sur le Rouergue, sur un scénario de Christin, paraît en 1971. Il adapte et illustre des auteurs dont il se sent proche : Léo Malet, Manchette, Céline, Daniel Pennac, Jean Vautrin... C’est avec ce dernier qu’il a réalisé les quatre albums consacrés à la Commune Le cri du Peuple. Son dernier album Le secret de l’étrangleur est adapté d’un roman de Pierre Siniac. Il s’est aussi beaucoup intéressé au premier conflit mondial, avec, notamment, C’était la guerre des tranchées.

Michel Agnoux, milite, dans la cadre de l’Association Républicaine des Anciens Combattants de St-Jal (19), pour la réhabilitation de Léonard Leymarie, exécuté en décembre 1914 pour « mutilation volontaire ».

Concert

Dominique Grange, accompagnée au piano par Philippe Mira

Dès le plus jeune âge, Dominique Grange chante Ferré, Bruant... Elle prend des cours d’art dramatique, joue la comédie... chante dans les cabarets « Rive gauche », rencontre Guy Béart et signe un contrat avec les disques Temporel. En mai 68, elle laisse tout tomber, le théâtre, la chanson, sa maison de disque, les tournées avec Béart, sa « carrière »... et chante la Révolution dans la cour de la Sorbonne et les usines en grève. En 69, militante de la gauche prolétarienne, elle est établie en usine, connaît la prison... et chante Les Nouveaux partisans... En 82, elle signe chez Celluloïd et enregistre Hammam Palace au studio Ramsès avec les musiciens du groupe Odeurs... Ensuite, elle écrit plusieurs livres, des scénarios de BD, notamment avec Bilal et Tardi. Elle travaille pour BD, A suivre, Rock’n Folk... Aujourd’hui, Dominique Grange n’a pas changé de cap. Elle chante les révoltes d’aujourd’hui, la prison, l’exil, l’exploitation, l’exclusion...


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique