Editorial

vendredi 5 octobre 2007
popularité : 13%

1917 - 2007 : Sur tous les Fronts, 90 ans après... le NON à la guerre

« La Paix, ça n’est pas si difficile que ça ; ça tient en trois lettres : NON ! » Roger Monclin Les Damnés de la guerre

Née, en octobre 2001, de la résurgence d’une résistance locale à la guerre d’Algérie, l’Association Mémoire à Vif mène, depuis sa création, un travail de mémoire qui s’efforce de déboucher sur des solidarités avec les combats d’aujourd’hui, à travers cinéma, théâtre, musique, chansons, en faisant se rencontrer des artistes, régionaux ou non, professionnels ou amateurs, et en donnant la parole à tous pour que le passé de l’un vive et s’enrichisse du présent de l’autre, et vice-versa.

C’est dans cet esprit que nous souhaitons en novembre 2007 évoquer les résistances qui se sont manifestées pendant la Première Guerre Mondiale.
Comme le prouve, chaque année lors du 11 novembre, le rassemblement des Pacifistes devant le Monument aux Morts de Gentioux (23), notre région est très sensible, aujourd’hui encore, à ceux - certains originaires du Limousin - qui, au cours de la Grande Guerre, ont été fusillés « pour l’exemple ».
Interrogée sur ces faits par de jeunes élèves de Lycée Professionnel il y a quelque temps, une habitante de Royère-de-Vassivière (Creuse) avait répondu : « On oublie sans vraiment oublier. C’est comme une blessure. Une blessure qui reste tout le temps. Une injustice. »
Evoquer ces résistances, c’est s’efforcer de tirer les leçons du passé et faire nôtre le message adressé par l’Union française des Associations de combattants et de victimes de guerre : « Exhorter la jeunesse à demeurer vigilante et à œuvrer inlassablement pour l’entente entre les peuples, la paix et la fraternité. »


Commentaires  forum ferme

Navigation