Comprenne qui voudra...

mercredi 5 mars 2008
popularité : 14%

"En ce temps-là, pour ne pas châtier les coupables, on maltraitait les filles. On alla même jusqu’à les tondre."

Paul Eluard, 2 décembre 1944

« La victime était-elle coupable ? L’était-elle plus que ceux qui l’avaient dénoncée, que ceux qui l’insultaient ? Eût-elle été criminelle, ce sadisme moyenâgeux n’en eût pas moins mérité le dégoût ». Jean-Paul Sartre dans Combat, 2 septembre 1944

« On tond quelqu’un quelque part en France. Ici, c’est la femme du pharmacien. La Marseillaise arrive avec le vent du soir jusque dans la galerie et encourage l’exercice d’une justice hâtive et imbécile. Ils n’ont pas le temps d’être intelligents. La galerie est un théâtre où rien ne se joue. Rien. » Marguerite Duras dans Les évidences nocturnes, 1958


Commentaires  forum ferme